samedi, janvier 07, 2012

Le nombre d'or n'est pas un concept biblique

Ayant un très fort respect pour le nombre d’or (1,618), me voici atterré par l’absence du chiffre 5 dans la Bible. On y retrouve, le nombre ou le chiffre :

1 (l’unité) : par extension Dieu qui est unique (Ecoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, Le Seigneur est un [Dt 6,4] ;

3 (la totalité) : les trois tentations que Jésus subit de la part du diable représentent toutes les tentations auxquelles il dut faire face au cours de son existence terrestre ;

4 (les points cardinaux, la terre, le cosmos) : quand on lit dans la Génèse {2, 10-14} que quatre fleuves arrosaient le jardin d’Eden, cela signifie qu’avant le péché d’Adam et d’Eve, tout le cosmos était un paradis ;

6 (c’est le chiffres de l’homme et de ses œuvres) : sept moins un, c’est aussi le chiffre de la perfection manquée Dieu a créé l’homme le sixième jour [Gn 1,26] ;

7 (une semaine complète qui s’arrête par le shabbat, le septième jour) d’où l’idée de perfection. Par extension, c’est le chiffre qui marque les œuvres de Dieu. Le livre de Josué raconte la prise de Jéricho ai terme d’une marche solennelle de sept jours, au son de la trompette et du cor, signe que la prise de la ville est l’œuvre de Dieu et non de l’homme [Josué 6] ;

10 (chiffre à valeur mnémotechnique, les dix doigts) : Les Dix Commandements donnés par Dieu à Moïse [Ex 20, 1-17], les dix plaies d’Egypte [Ex 7-12], les dix ancêtres entre Adam et Noé et les dix entre Noé et Abraham [Gn 5], alors que nous savons qu’il y en eut davantage… ;

12 (un cycle annuel complet) : chiffre qui dit un choix du Seigneur. C’est le chiffre de l’élection. Par extension, le peuple de Dieu dans sa totalité. Les 12 tribus d’Israël, les 12 Apôtres ;

40 (les années d’une génération) : par extension, le temps du façonnage du cœur de Dieu. Le déluge se prolonge pendant 40 jours et 40 nuits (le temps du passage à une humanité nouvelle). Les Israélites séjournent 40 ans dans le désert, le temps pour que la génération infidèle soit remplacer par une autre [Ps 94]…

Libellés : , ,