vendredi, mai 14, 2010

De l'ordre dans les lettres (par Jaen-Barnred CADNOT)

Sleon une édtue de l'Uvinertisé de Cmabrigde, l'odrre des ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlbème. C'est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.  
 
LOnidrauetr fiat acvnear lHmmoe.

 

Fuat-il corrie que lHmmoe a un gnard erspit qanud on viot quil puet lrie cttee cohse étarnge ? Ce tset pemret de mtorner quil est erncoe caapble de nuos srrpdnruee. Auuojrdhui eoncre, la rcechrhece turvoe en lui des saviors nuauoevx. Rgredaer, etdenrne, vior, tohucer, senitr. Cahuqe aitcon est lion d'êrte évednite à cnmdorpere puor les crhucehers. Puor cueli qui psene quun hmmoe nest rein dartue quun aanmil aevc un eprist, que le mdone est une trere aevc le juor et la niut, que laomur est un rhtmye du cueor, il se toprme troujuos. Ce que vuos leisz à htuae viox mnotre bein à qeul piont vuos êets étnnanot. Et çest une iéde aessz ftore. Ma théiroe dit : Qaund on ultiise sevount un ointeudarr, mmêe si on ne lit pas svnouet, on est cplbaae de lrie ce txete puls vtie que qeqluuun qui ne tvraalile pas svouent à lontderuiar. L eginn nuos etrnaîne aevc lhuibdate de teapr des tteexs, dnoc de friae des eurrres.