samedi, février 20, 2010

NPAI disparaît pour PnD


Les NPAI, c'est fini. Ce sigle signifie N'habite Pas à l'Adresse Indiquée. Il est remplacé par une étiquette standard "PnD", pour Pli non Distribuable.

Le processus de retour s'industrialise. Fini les étiquettes, griffes nationales et locales et mentions manuscrites qui font le charme des retours à l'envoyeur. C'est aussi la fin des raisons de retour plus ou moins originales (les "déménagé", "décédé", "divorcé"). Rien pour l'absence du destinataire.

L'étiquette PnD va s'imposer progressivement tout au long de l'année : les premiers essais ont eu lieu à Nantes dès février 2009, l'utilisation devrait être courante octobre 2009, et généralisée en mars 2010.

Il semble que le code 2D Datamatrix des étiquettes sera lu par les machines de tri Toshiba MTP, permettant d'identifier l'étiquette et de lire la raison cochée.

Les PND ont un coût à la fois pour l'expéditeur (qui envoie une lettre inutilement) mais aussi pour La Poste (elle est acheminée 2 fois, à l'aller et au retour, sans compter la gestion du retour).

 

Sur son site officiel, La Poste est claire, mais ne justifie nullement ses chiffres faux et discutables :

 

La mauvaise qualité de l'adresse est à l'origine des PND. A tout moment, la « chaîne de l'adresse » peut être rompue, de sa source jusqu'à son apposition « physique » sur le courrier qui sera déposé à La Poste.

Qu'appelle-t'on PND ?

PND : Pli Non Distribuable. Derrière ce sigle se cache un amalgame de différents types de courrier...

On appelle PND :

·         un courrier dont l'adresse est fausse ou incomplète ;

·         un courrier dont l'adresse est bonne mais le destinataire inconnu ;

·         un courrier dont le destinataire a été connu mais a déménagé depuis longtemps.

Les erreurs les plus fréquentes

·         La confusion entre 2 localités ou 2 rues ;

·         L'absence du numéro dans la rue ou de l'appartement ;

·         un mauvais code postal ;

·         L'utilisation de l'ancien nom d'une rue alors qu'elle a été rebaptisée, l'utilisation de tirets, virgules, accents...

Le coût des PND

Le coût moyen du PND s'élève à €1.

Coût du PND = Coût de l'adresse utilisée + coût du message (création, papier, impression) + coût de l'affranchissement, auquel il faudra ajouter, le cas échéant, les coûts de traitement du courrier retourné.

Le taux de PND moyen généralement constaté étant élevé (plus de 5%, les PND peuvent représenter des sommes importantes si l'entreprise fait du media courrier, son principal support de communication.

Les retours PND sur le courrier publicitaire sont estimés à 140 millions de plis par an, soit un coût de 140 M€.

Libellés : , ,