samedi, février 13, 2010

Adieu, procédé Kraft


L’industrie de la transformation du bois pourrait bien être à l’aube d’une petite révolution. Des chercheurs de la Queen’s University de Belfast (Irlande) et de l’université d’Alabama (USA) ont en effet mis au point une technique de dissolution moins chère, plus efficace et surtout plus écologique que le procédé Kraft, utilisé depuis le 19e siècle. La recette miracle troque les produits chimiques contre des liquides ioniques. Il s’agit de sols organiques possédant un point de fusion relativement bas, mais ils sont capables de dissoudre les copeaux de bois à des niveaux de température et de pression moins élevés. En ajoutant de l’eau et de l’acétone, les chercheurs ont en outre réussi à séparer partiellement les deux composants du bois dissous, la cellulose et la lignine, qui sont toutes deux à la base de nombreux dérivés. La cellulose peut servir à produire du biocarburant, des textiles et bien sûr du papier. La lignine permet de synthétiser des produits chimiques habituellement dérivés du pétrole. D’après Robert Rogers, co-directeur de recherche avec Héctor Rodríguez, la découverte de ce nouveau procédé constitue une avancée importante dans le développement du concept de bio-raffinerie. Cela pourrait ouvrir la porte au développement d’une industrie chimique réellement durable, basée sur des ressources renouvelables, a-t-il déclaré.

 

Sources : www.rsc.org

 

 

Libellés : , ,