mercredi, janvier 20, 2010

Qu’est ce qu’un M&M’s ?


Outre sa belle couleur, le M&M’s est aussi un aliment. Avant tout, il est composé de chocolat au lait (on ne trouve pas encore, sur le marché, de M&M’s au chocolat noir ou blanc ni même aux fruits. Le M&M’s est d’abord un bonbon au chocolat). Ce chocolat est lui-même fait avec du sucre, en majeure partie, de la pâte de cacao (ouf !), de substances laitières, de beurre de cacao, de lactose, de lécithine de soja, de sel et d’arômes artificiels. Ensuite, les sachets de M&M’s nous informent de la présence de sucre, d’arachides, d’amidon de maïs, de sirop de maïs, de gomme arabique, de colorant contenant de la tartrazine, de la dextrine et de la cire de Carnauba… Ne nous affolons pas. Il n’y a rien de vraiment mauvais.

Cette composition nous permet d’avancer que manger raisonnablement des M&M’s est bon pour la santé. D’abord, il y a du chocolat. On a vu préalablement comment cet ingrédient pouvait jouer sur la santé, tant physique que mentale, et combien notre moral en avait besoin. Ce qu’il faut retenir de la lécithine de soja, c’est qu’elle détruit le mauvais cholestérol et nourrit le cerveau. Mieux encore, le site officiel de M&M’s nous apprend une excellente nouvelle : Peanuts aren’t Nuts – they’re legumes ! En fait, les cacahuètes sont des légumineuses. Si on la prend au sens littéral, on peut dire que la cacahuète est un légume.

En mangeant des M&M’s, ils pourront dire qu’ils mangent des légumes – de plus, souvenons-nous que le M&M’s vert est entouré de chlorophylle (E140) !

Quant à sa valeur nutritive, il est primordial de s’y arrêter. En moyenne, un M&M’s contient 12 calories, ce qui est très raisonnable pour un bonbon. Sachant qu’un petit sachet comprend 21 boulettes colorées, nous avalons 252 calories, soit autant que lorsqu’on boit un verre de whisky ou de Ricard l’été. Pour absorber ce petit en-cas, on ingurgite autant de calories qu’en mangeant une laitue ou une courgette et avec 2 bonbons, on avale l’équivalent énergétique d’une carotte ou d’une asperge. Et saviez-vous que, lorsque vous faites votre salade et que vous versez une cuillère à soupe d’huile d’olive (15 milli-litres), il y a autant de calories que quand vous dégustez 10 M&M’s ? Pour vous rassurer, sachez que, quand vous mangez 100 grammes de saucisse sèche, ce qui va vite, vous avalez 522 calories, soit 44 M&M’s qui correspondent à 2 petits sachets de bonbons. Généralement, on mange cet équivalent de charcuterie rapidement pendant l’apéritif, avec un verre de vin rouge (69 calories)… Alors, vu que vous n’avez aucun complexe à manger ce petit en-cas, n’en ayez pas pour manger quelques M&M’s.

De retour aux États-Unis en 1935 après la mort de son père, Forrest Mars fonde avec Bruce Murrie, le fils du président de Hershey, la société M&M's chocolate candies (M&M's pour « Mars & Murries »).

C'est lors d'un voyage en Espagne que Forrest Mars aurait eu l'idée des M&M's. Il vit en effet des soldats manger des billes de chocolat enrobées de sucre pour qu'elles ne fondent pas. Cependant, afin d'éviter la confusion avec des imitations de ses friandises, la lettre M est imprimée sur chaque bonbon.

Sur le marché français, les M&M's furent d'abord connus sous le nom de Bonitos et les M&M's Cacahuète sous l'appellation Treets en 1986.

En 1941, les M&M's font le bonheur des soldats américains envoyés au front en Europe lors de la Seconde Guerre mondiale. Ils leur sont vendus comme confiserie facile à transporter dans leurs tubes en carton.

En 1942, M&M's étend son marché vers la Russie communiste en y vendant uniquement des M&M's rouges. Ce fut l'unique production monochrome de M&M's de l'histoire.
Vers la fin des années 1940, les M&M's sont commercialisés et, en 1948, les emballages carton deviennent des sachets encore employés au XXIe siècle.

En 1950, les M&M's sont devenus très populaires grâce à l'essor de la télévision et prennent définitivement leur place dans les foyers de millions d'Américains. C'est aussi la première apparition du « m » sur la bille de chocolat. Il était noir.

En 1954, les M&M’S Peanut font leur apparition sur le marché. Les ventes des deux variétés de M&M's ne cessent de croître au fil du temps. C'est la première apparition télévisée de « Jaune et Rouge », les mascottes de M&M's. Et apparaît enfin leur slogan : M&M’S, le chocolat qui fond dans la bouche, pas dans la main.

En 1957, les M&M's se font connaitre du public cinéphile Francais grâce à une campagne publicitaire humoristique basée sur Georgette, femme de ménage du cinéma qui recommande aux enfants de manger des MMs parce qu'ils ne restent pas collés sur les fauteuils comme les autres bonbons. Cette campagne est diffusée en 1957 dans toutes les grandes villes. Dans la ville du Mans, qui n'a découvert les années 50 qu'à partir de 1985, la campagne ne sera diffusée en salles qu'à partir de 1991, créant ainsi une nouvelle génération de fans de Georgette.

En 1960, plusieurs couleurs s'ajoutent au brun : rouge, jaune et vert.

En 1973, les personnages M&M's, jaune et rouge, gagnent en notoriété et deviennent l'emblème de la marque, apparaissant ainsi sur les paquets.

En 1976, la couleur orange est rajoutée au mélange M&M's. En cette même année, la couleur rouge disparait des M&M's chocolat car son colorant est controversé. Bien que ce colorant ne soit pas utilisé pour cette marque, ils sont quand même retirés du marché pour éviter toute polémique.

En 1981, les M&M's font le tour du monde à bord d'une navette spatiale américaine. Ceux-ci sont même exposés dans un musée dédié au voyage dans l'espace dans la salle « alimentation ».

Dans les années 1980, la marque lance des séries vacances aux couleurs des dites vacances. Noël devient vert et rouge et Pâques aborde des couleurs pastel. Au même moment, la marque fait son entrée sur les marchés européens.

En 1987, après de nombreuses demandes, les M&M's rouges refont leur apparition dans les sachets.

En 1995, après une demande grandissante des consommateurs, un référendum est organisé dans le but de déterminer une nouvelle couleur à rajouter à la gamme de couleur des M&M's. C'est à cette occasion que les M&M's bleus feront leur apparition.

En 1996, une publicité mettant en vedette Rouge et Jaune est élue par le magasin Us Today comme meilleure pub. C'est aussi en 1996 que les minis sont introduits sur le marché, emballés dans des tubes en plastique de 6 couleurs différentes. La firme met en ligne son Hollywood version M&M's, un site parodiant le site web d'une firme de production de films hollywoodiens. Il plonge l'internaute dans un univers glamour et haut en couleurs.

En 1997, Miss Vert fait sa première apparition, c'est le premier personnage féminin M&M's. Elle déclare ne fondre pour personne et finit par être aussi populaire que ses camarades. La même année s'ouvre également le magasin M&M's à Las Vegas.

En 1998, les M&M's se déclarent porte-parole du nouveau millénaire, car MM vaut 2000 en chiffres romains. En novembre, Rouge et Jaune apparaissent en 3D dans un film produit par la firme et projeté dans son magasin à Las Vegas.

En 1999, le Crispy est lancé sur le marché américain.

En 2000 sortent les Méga tubes: ce sont les mêmes tubes de minis que ceux sortis en 1996, mais un peu plus gros, permettant ainsi aux enfants de les collectionner.

En 2004, sort une série spéciale aux couleurs du drapeau de la communauté gay (Rare, très recherché par les collectionneurs).

En 2006, sortent les premières confiseries personnalisables myM&M's en France (2003 aux États-Unis) avec la possibilité de commander des M&M's en ligne en choisissant leur couleur et le message associé.

En 2007, une sixième couleur, l'orange, est rajoutée aux M&M’S Peanut.

En 2008, le site promotionnel M&M's Street, la rue où tout part en cacahuètes est lancé : parodie de films, vidéos des pubs, goodies.

Libellés : , ,