mercredi, janvier 06, 2010

Gemalto est le fabricant du bug de l'an 2010 des cartes bancaires allemandes

Outre-Rhin, les cartes bancaires ont mal digéré le réveillon. Affectées par un bug de programmation de leur puce EMV, près de 23 millions de cartes ont ainsi refusé de fonctionner une fois le 1er janvier 2010 venu. Une sorte de bug de l'an 2000 à retardement qui a mis la pagaille dans le pays, de nombreux clients ne pouvant plus ni retirer de l'argent aux guichets automatiques, ni payer avec leur carte.

 

Déjà très attachés à l'argent liquide, les Allemands devraient sortir plutôt échaudés du "bug de l'an 2010", qui frappe les cartes bancaires locales, et notamment les EC Karte (l'équivalent de nos CB), depuis le nouvel an. Le réseau le plus affecté est celui des caisses d'épargne allemandes (les Sparkassen) dont près de 20 millions de cartes sont momentanément réduites au statut de simples morceaux de plastique du fait d'une erreur dans la programmation de leur puce EMV (standard EuroCard/MasterCard/Visa, également utilisé par les cartes françaises et par plus de 700 millions de cartes bancaires dans le monde). Cette panne, qui s'est manifestée le premier janvier 2010, empêche les cartes d'être reconnues correctement par les distributeurs bancaires et autres terminaux de paiement.

A la découverte du problème, les Sparkassen ont dû reprogrammer en urgence leurs 25 700 distributeurs de billets pour au moins permettre la distribution de monnaie. Ce qui est aujourd'hui chose faite. Mais les clients continuent de se débattre avec des problèmes de paiements dans les magasins. Selon l'association des banques allemandes, il faudra au moins attendre le lundi 11 janvier pour que l'ensemble des terminaux de paiement du pays soient reprogrammés pour contourner le bug (85 % d'entre eux devraient l'être jeudi 7 janvier, selon un dernier communiqué des Sparkassen).

 

Sparkassen, PostBank, CommerzBank : 23 millions de clients touchés

Le plus difficile sera sans doute pour les Allemands encore en vacances ou en déplacement à l'étranger, puisqu'ils courent le risque de ne plus pouvoir ni payer ni retirer d'argent. La situation devrait être réglée rapidement dans des pays limitrophes comme la Suisse, l'Autriche, la France ou l'Italie, là encore par mise à jour automatisée des distributeurs bancaires. Mais la situation pourrait durer dans les autres pays du monde, ce qui pourrait amener les Sparkassen à devoir émettre de nouvelles cartes pour certains clients.

Il est à noter que le bug n'est pas limité aux Sparkassen, même si ces dernières sont les principales victimes du problème. Certains clients de la Poste allemande (PostBank) ou de la CommerzBank sont aussi concernés (au total 23 millions de clients allemands seraient affectés par le bug). Une chose est certaine, la panne ne devrait faire que renforcer l'amour de nos voisins d'outre Rhin pour l'argent liquide. Dans la patrie de Goethe, le paiement par billet de €100 est une chose banale et le billet de €500 est couramment employé, alors que ces coupures font blêmir d'effroi les commerçants français.