lundi, juin 01, 2009

La Cour suprême suédoise saisie pour une affaire de "Q" (mauvaise lecture d'une décision suédoise)

Un couple suédois a déposé un recours devant la Cour suprême suédoise pour obtenir le droit d'appeler leur fils « Q », un prénom que lui refuse l'administration du pays scandinave. Les parents du jeune garçon demandent que leur fils puisse officiellement s'appeler « Q », prénom qu'ils ne jugent pas plus inapproprié que d'autres noms originaux reconnus par la justice suédoise. « Si le prénom Q est à ce point mauvais et dangereux qu'il est pire que d'autres noms comme Son, barbapappa, Elvis ou Metallica, cela doit être motivé », écrivent Rickard Rehnberg et Thitathorn Sukjit, le père et la mère du garçonnet. « Il y a maintenant un enfant qui répond au nom de « Q ». Que gagne la Suède à le forcer à adopter un nouveau nom ? », s'interrogent-ils. La Cour Suprême a accepté d'étudier le recours et la décision est attendue dans quelques mois. La Cour d'appel de Sundsvall avait jugé en janvier que « Q » n'était pas un prénom « convenable » notamment parce qu'il ne contenait qu'une seule lettre. Lors du jugement de première instance, en septembre 2008, ils avaient expliqué que le prénom de leur fils se référait notamment à « Q », le flegmatique et génial inventeur de James BOND. Mais ceux-ci avaient fait marche arrière par la suite.

 

Note (de JBC) : Publiée dans les Affiches Parisiennes du 14-15 mai 2009 à la page 4, cette brève est pleine d'inexactitudes coupables pour un support presse bien connu des juristes. Les parents, internautes addicts, souhaitaient donner à leur fils le nom du premier caractère de leur claver informatique (mode QWERTY)… sachant que le « Q » se prononce « kewe » en suédois et qu'il n'y a aucune référence sexuelle à cette demande. Notez enfin qu'en première instance, le jugement portait sur la différence entre un caractère « Q » et un symbole « € », sachant que l'assignation initiale parlait du symbolisme du prénom et nom des caractères le composant. Je suis triste de voir qu'une décision suédoise puisse être aussi mal lu par un canard juridique dont je vais me désabonner. Foi de jean-bernard.