mercredi, juillet 09, 2008

Le magasin le plus fou de Paris "G. DETOU"

Dans la catégorie des plaisirs parisiens, un lieu de perdition terrible, une caverne d'Ali Baba pour apprentie-cuisinières. Si chez les Rappetout, vous trouverez votre montre, chez Picsou, des piècettes en pagaille, chez Michou, des starlettes velues en goguette, chez la Doudou des maillots à paillettes, chez G. Detou, on trouve ... de tout puisqu'il vous dit qu'il a tout! Y'a des boites d'un kilo de tapenade, des sachets énormes de noix et de fruits secs, des chocolats de couverture, des piments sous toutes leurs formes, de l'huile de pistache, des beurres de cacao de couleur, de l'acide citrique, de la crème de tartre, du sirop d'érable au litre. Et si y'a pas, on vous le trouvera...

Une petite hésitation avant de rentrer la première fois, ça rappelle la vieille épicerie de quartier où une mamie en blouse vous surveille d'un air moustachue des fois que vous voleriez un carambar et vous fusille du regard si vous ressortez le cabas vide.


Grand soulagement une fois dedans: Monsieur G. (Gontran? George? Guy? Guimauve? Gaston? gardons le mystère) porte la blouse mais pas la moustache. Et vous laisse tranquille entre les boîtes et les paquets. Ca tombe bien car il faut du temps la première fois pour repérer ce qu'on veut acheter, les étagères débordent, tout paraît à la fois tentant et exotique. Du gros et du pro vendu au prix de demi-gros aux particuliers. La boutique est petite, mais se prolonge par des labyrinthes interdits au public d'où s'échappent des voix mystérieuses "On recevra les chunks fin octobre" qui laissent à penser que des Oompa Loopas squattent l'arrière-boutique. Deux madames G. (Guliana et Gladys? Gwendoline et Garance? Guillemette et Géraldine? gardons le mystère) guident et conseillent. Plus de chunks, pas de souci: on prend des barres de chocolat à couper avec des ciseaux, démo et dégustation à l'appui. On passe sur le rayon plein de colorants et d'arômes qui sent un peu trop la chimie, on regarde bien partout entre les rayons pour ne pas louper le produit rare.


Après, quand on a fait son choix, c'est comme chez Tati au bon vieux temps, on demande sa petite fiche et on recule de 50 cm pour payer à la caisse dans le bocal où M. ou Mmes G. viennent s'asseoir pour encaisser. A l'heure des grandes surfaces logotisées, c'est un bonheur que de discuter avec les vendeurs au milieu de tous ces produits!


J'y achète ...


  • Super pour préparer de gros banquets, des paniers de Noël ou trouver des ingrédients rares, voici quelques idées de ce que je prends...

  • de la poudre de réglisse pour parfumer mes desserts au chocolat amer

  • de la pâte de pistache pour avoir le vrai goût de pistache dans les préparations

  • des pépites de chocolat pour les cookies;

  • des barres de chocolat pour pains au choc: à découper aux ciseaux ou au grand couteau coréen, revient bien moins cher que les pépites (compter 6 euros et quelques pour 1,6kg de barres);

  • des canneberges séchées pour les cookies canneberges et chocolat blanc;

  • du beurre de cacao pour les cosmétiques et le chocolat blanc végétalien;

  • du sirop de glucose pour les glaces et le chocolat blanc toujours;

  • des gousses de vanille, pas bio mais très bien…


G. Detou


58 rue Tiquetonne (du nom du boulanger, M. Rogier de Quiquetonne qui en 1399 travaillait là!)


75002 PARIS


Tél : 01 42 36 54 67 (vers le quartier Montorgueil)



Voir le dossier : http://www.marmiton.org/magazine/dossiers_marmiton-on-trouve-tout-chez-g-detou-1.cfm


Libellés : , ,