mercredi, juin 25, 2008

Mon restaurant préféré: "Le Benkay"

Lorsque je ne suis pas en forme, j'avoue avoir un faible pour la dégustation d'un steack tartare de boeuf de Kobbé au restaurant japonais "Le Benkay" sis dans le Novotel Paris Tour Eiffel, 61 quai de Grenelle, Paris 15e (métro Bir Hakem) à deux pas des bureaux de la DST, rue Nélaton (ex-Nikko). Savoir que le boeuf a pris de la meilleure des bières pour grossir me laisser réveur. Essayez et vous ne serez pas déçu!

Contact: M. Luc GESVRET, directeur, 01 40 58 20 00, fax: 01 40 58 24 44, GPS N 48° 50' 59.20° E 2° 16' 58.21° (sic); h3546-re4@accor.com, URL: http://www.novotel.com/novotel/fichehotel/fr/nov/3546/fiche_hotel.shtml

Libellés : , ,

lundi, juin 23, 2008

Les avoués coûtent très cher

Les professions d'avoué et d'avocat vont être fusionnées. Un coût de 150 à 200 millions d'euros, principalement pour indemniser les 235 charges d'avoués. Bercy a budgété 50 millions.

Lu pour vous in: Challenges, n° 129, 19 juin 2008, page 3

Libellés : , ,

mardi, juin 10, 2008

Un vrai blaireau


Les dictionnaires poussent comme du chiendent. Le dernier en date a pour particularité d'être à la fois banal et inutile. Il s'appelle Sauter du coq à l'âne. Petite anthologie des expressions animalières, de Georges-François REY (chez Albin Michel, €10). On voit bien de quoi ça parle. L'auteur vous explique doctement que être fort comme un boeuf est une expression qui fait référenceà la force du boeuf; qu' avoir une faim de loup, c'est avoir même appétit que lui; que muet comme une carpe vient de ce que ce poisson est très silencieux; qu' être excité comme une puce, c'est ne pas tenir en place, et qu' un mouton à cinq pattes est plutôt rare. Tout cela montre une admirable audace intellectuelle. Appeler un chat un chat a sans doute une origine obscène, dit-il à la suite de l'autre REY, Alain. Mais il ne dit pas ce que c'est, un chat. Il n'appelle même pas un chat un chat. D'ailleurs, pourquoi n'aurait-il pas pu nous expliquer pourquoi le coq chante cocorico en France et kikeriki en Allemagne... Ou mieux encore, pourquoi l'on parle de potron minet pour qualifier le tout début d'une matinée (quand on aperçoit le derrière d'un chat qui quitte la ferme), alors que les normands (ou même ma grand-mère maternelle en Haute-Marne) ne comprends que pitron-jaquet (le derrière de l'écureuil qui court chercher l'amourette)... REY est donc un vrai blaireau!
Sources: libre retranscription d'une brève lue pour vous dans le Nouvel Obs, sous la plume de Jacques DRILLON, page 108, rubrique "En baisse", 22-28 mai 2008

Libellés : , ,

NaHCO3: bicarbonate de soude (mon remède post-cuite)

Il est naturel à 100% sans danger et bon marché. Incompatible avec un régime pauvre en sel, il est utilisable comme un anti-acide à cause de ses propriétés alcalines. Mettez 1/2 cuillet à café dans 300 ml d'eau, à raison d'une dose toutes les deux heures maximum (soit 8 verres par 24h). Cela ne guéri pas la gueule de bois, mais on peut en soulager les symptômes avec cette idée. Soyez direct: mettez une cuillerée à café de bicarbonate de soude dans un demi verre d'eau fraîche et buvez. Vous compenserez la perte en sels minéraux due à la désydratation et le bicarbonate de soude soulagera votre estomac, où les synmptômes éventuels post-cuite. Prenez un autre verre environ 2 heures après... et vous aurez tout oublié!

EN RESUME:
Bicarbonate de sodium
Structure du bicarbonate de soude
Général
Formule brute
NaHCO3
Nom IUPAC
hydrogénocarbonate de sodium
Numéro CAS
144-55-8
Code ATC
Apparence solide cristallin blanc
Propriétés physiques
Masse moléculaire
84,007 u
Températurede fusion
décompose au dessus 50°C
Solubilité
12 g/100 ml d'eau (20°C)
Densité
2,16
pKa
6.3

Libellés : , ,