mercredi, avril 23, 2008

Additivité des vitesses

Passionné de sciences, il m'arrive souvent de proposer à mes compagnons de voyage cette petite expérience sur la nouvelle ligne de TGV Est lorsque je me rends à Strasbourg pour jouer sur la tribune d'orgues de la cathédrâle. Il s'agit de parier un verre, ou un repas, que je me déplace plus vite que le fleuron technologique de lma SNCF. ENterrés, dépassés, les 574,7 km/h sur la ligne à grande vitesse!

J'explique en effet, à mon vis-à-vis que, si je monte en queue de ce train de cent mètres de long qui parcourt cent kilomètres en une heure, et que je descens en tête, j'aurai donc parcouru cent kilomètres et cent mètres. Or, durant le même temps, l'avant du train n'aura parcouru que cent kilomètres. Ma vitesse atteindra donc cent kilomètres à l'heure (celle du TGV) plus cent mètres à l'heure. C.Q.D.

Magnaninme, je fais grâce à mon interlocuteur de l'équation sur l'additivité des vitesses... Aussitôt, je m'exécute et me déplace promptement vers le wagon-bar, suivi de mon partenaire encore perplexe, mais le portefeuille déjà en main.

Libellés : , ,