mercredi, août 15, 2007

glauque (origine du mot)

C'est une des variantes, un des tons de la gamme chromatique. Et pourtant l'adjectif grec glaukos

* a pour sens primitf brillant, sans idée de couleur déterminée, quoi qu'il en soit, loin de l'acception péjorative que nous lui connaissons en langue française. D'où ma surprise lorsqu'une connaissance d'Olympie m'avoua, au siècle passé, pour me faire plaisir, qu'elle aimait bien mes yeux glauques, qu'elle exprima par glaukomatoi. Et c'est à la bibliothèque que je vis que cet adjectif grec signifiait aux yeux bleus. La mer, en Grèce, étant un élément étincelant, le féminin glauké a souvent le sens de mer. Le mot grec était employé généralement dans le sens d'éclatant, pour qualifier aussi bien l'aurore, que la lune ou que les yeux. La déesse Athéna était souvent nommée glaukôpis;

* et a pour sens second, la couleur vert pâle ou gris, en parlant notamment de la couleur de l'olive ou de pierres précieuses telles que le béryl ou la topaze.

Notons enfin que chouette se dit glaux en Grèce en raison de son regard étincelant. Les gens de l'Attique disent porter une chouette à Athènes, comme les anglais disent porter du charbon à Newcastle, ou les français porter de l'eau à la rivière.

Libellés : , ,