mardi, novembre 15, 2005

Pour sceller électriquement les lèvres de ceux qui parlent