dimanche, juillet 03, 2005

L'OCVV fête ses dix ans de vie... végétale




Créé en 1995, l’office communautaire des variétés végétales est depuis 1997 à Angers, où il fête ce lundi 13 juin 2005 ses dix ans de croissance. Sans le ministre de l’Agriculture.

Drôle d’institution que l’office communautaire des variétés végétales (OCVV). Ni administration, ni entreprise, un peu les deux à la fois. Et surtout une activité florissante qui lui permet de s’autofinancer grâce aux redevances payées par les pays membres.

A ce jour, s’inscrivant dans la logique du marché unique, l’OCVV aura traité 21000 demandes d’inscription de nouvelles espèces végétales sur le territoire européen, dont un peu plus de 18000 proposées par les obtenteurs des 25 pays de l’Union. Chaque année, la demande augmente, dopée notamment par l’attrait pour les nouveautés en plantes ornementales. Même si la pente s’infléchit un peu, c’est un office de référence au plan mondial qui fête ce lundi ses dix ans d’existence dans les greniers Saint-Jean à Angers. Un office par lequel les Américains sont obligés de passer pour prendre pied sur la vieille Europe. Un office auquel les Chinois demandent des rapports quand ils veulent eux-mêmes traiter un nouveau dossier.

16 nationalités différentes

L’OCVV s’est implanté à Angers en 1997, après un lobbying d’Hervé de Charrette, alors ministre des Affaires étrangères qui, selon Bart Kiewiet, le président néerlandais, a « poussé, poussé. » Installé dans un ancien hôtel restaurant de grande classe grâce au relais efficace de la Ville d’Angers, l’institution européenne emplois quarante personnes (ingénieurs agronomes, juristes, secrétaires), de seize nationalités différentes. Les derniers arrivés sont des Polonais.

Si les Français sont les plus nombreux, on y parle et écrit plus facilement en anglais. Dans ce contexte, et alors que l’agglomération angevine brigue d’être un pôle de compétitivité européen en matière de végétal, la défection du ministre de l’Agriculture, Dominique Bussereau, annoncé pourtant dans un premier temps, a forcément déçu. [Signé : Vincent Boucault]

Lu pour vous dans « Le Courrier de l’Ouest », 13 juin 2005, édition Angers (Europe)

Pour aller plus loin, voici le site de l'OCVV

Coordonnées de l’OCVV : OFFICE COMMUNAUTAIRE DES VARIETES VEGETALES - OCVV
COMMUNITY PLANT VARIETY OFFICE - CPVO: 3 bd Maréchal Foch, BP 2141, 49021 ANGERS CEDEX, 02 41 25 64 00, fax: 02 41 25 64 10, cpvo@cpvo.eu.int