jeudi, juillet 14, 2005

Addiction: un internaute français sur 10 ne peux plus se passer du courriel

A l’occasion de son 10ème anniversaire, Club Internet dévoile les résultats d’une étude Ipsos concernant l’impact de la Toile sur le mode de vie des Français. En l’espace de dix années, de 1995 à 2005, le marché français de la fourniture d’accès à Internet est devenu l’un des plus dynamiques d’Europe. Le FAI Club Internet (T-Online), qui lui-même fête sa 10ème année d’activité au niveau national, profite de l’occasion pour dévoiler les résultats d’une étude concernant l’impact du Net sur les comportements et les modes de vie des Français. Le sondage a été réalisé conjointement avec l’institut Ipsos, "par questionnaire en ligne auto administré entre le 15 et le 25 avril 2005 auprès de 852 abonnés, dont 420 en haut débit et 432 en bas débit" Si les internautes concernés "ne devaient garder que trois moyens de communication", 85% opteraient pour Internet, 57% pour la télévision et 50% pour la téléphonie mobile. La presse papier arrive en dernière position (29%), les internautes lui préférant la radio (42%) et la téléphonie fixe (33%). Ces mêmes internautes ne peuvent plus se passer du courrier électronique, pour 91% d’entre eux. D’autres services rendent également "accros" : La banque en ligne (52%), les services administratifs (42%), le e-commerce électronique (38%), l’actualité en ligne (36%). Les services prometteurs sont la messagerie instantanée (28%), le téléchargement et l’écoute de musique (14%). En revanche, les blogs ne font pas – encore – l’unanimité. Pour conclure : 60% des internautes interrogés souhaiteraient pouvoir se connecter quel que soit l’endroit où ils se trouvent, 46% pouvoir travailler et étudier chez soi… Les usages nomades du Net ont de l’avenir. (Ariane Beky – NetEconomie du 28/06/2005)

Lu pour vous dans Brèves des FAI, Juillet 2005 [mdan@club-internet.fr]