mardi, mars 08, 2005

Avis de mes professeurs de droit sur ma présence [remarquée] en cours

Il recherche le meilleur point de vue panoramique et tente d'oxygéner d'avantage les cellules de son cerveau afin d'augmenter sa productivité.

Ses connexions cervicales ne sont pas encore toutes assurées mais le processus de réflexion devrait connaitre un déblocage imminent.

L'imprégnation cognitive résiduelle n'est pas encore quantifiable mais on constate cependant des progrés méthodologiques dans l'ouverture du cartable.

"Attentif en classe... au vol des mouches."

"A touché le fond mais creuse encore..."

"En nette progression vers le zero absolu !"

"A les prétentions d'un cheval de course et les résultats d'un âne."

"Participe beaucoup... à la bonne ambiance de la classe. Se retourne parfois... pour regarder le tableau."

"Ensemble bien terne, élève peu lumineux"

Juste en dessous, par un autre prof : "Elève brillant... par son absence"

"Dors en cours, sur le clavier ou le tapis de souris, selon l'urgence."

Un peu plus loin : "Ne se réveille que pour boire son café à l'intercours".

"Des progrès mais toujours nul."

"L'apathie a un visage."

"Sèche parfois le café pour venir en cours."

"Un vrai touriste aurait au moins pris des photos."

"En forme pour les vacances."

"Tout comme son accolyte William, plonge inexorablement dans les profondeurs de la nullité."

"Fait preuve d'un absenteisme zélé."

"Fait des efforts désepérés... pour se rapprocher de la fenêtre."

"Hiberne probablement."

"Printemps arrivé, toujours pas réveillé."

"Elle mâche... Elle parle... Elle mâche... Elle parle..."